Search

You searched for: Content Type Journal Article Remove constraint Content Type: Journal Article Political Geography France Remove constraint Political Geography: France Journal Cultures & Conflits Remove constraint Journal: Cultures & Conflits
Number of results to display per page

Search Results

  • Author: Thibaut Menoux
  • Publication Date: 03-2017
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures & Conflits
  • Institution: Cultures & Conflits
  • Abstract: Based on the case of luxury hotel concierges, this paper addresses the question of how to make night work an object for the sociology of professional groups without producing an essentialist or relativist categorization of what “night time” is. To make this argument, I assemble different temporalities observed at different scales of analysis. Firstly, the micro-sociological scale of day-to-day tasks is analyzed with the tools of the sociology of work. Secondly, the scale of career paths is seen from the perspective of the sociology of employment. Finally, the broader scale of the professional group is looked at from the viewpoint of the sociology of collective mobilizations. These three scales of observation all show that the marginality of night concierges actually outlines the hidden face of the entire group. Their inclusion in the analysis, which obliges the sociologist to widen his scope of inquiry and to acquire somewhat of a night vision, is therefore vital.
  • Topic: Labor Issues, Sociology, Marginalization
  • Political Geography: Europe, France
  • Author: Sara Casella Colombeau
  • Publication Date: 03-2017
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures & Conflits
  • Institution: Cultures & Conflits
  • Abstract: This article seeks to grasp the evolution of French border management policies over a half century (1953-2004) from the vantage point of one specific activity performed by border police (PAF): the collection and use of information from border checks. This form of knowledge production represents a privileged object of analysis by which to observe the professional developments of this police department. The PAF was first an intelligence police department and then a police service dedicated to immigration control in the 1970s, before finally becoming a department in charge of the fight against migration-related crime from the 1990s. Since the 2000s, the PAF now cooperates with the European agency Frontex. In turn, the definition of administrative categories and analytical tools used by the PAF have equally followed such institutional transformations towards the criminalization of immigration and the Europeanisation of border control.
  • Topic: Migration, Border Control, Political Science
  • Political Geography: Europe, France
  • Author: Rachida Brahim
  • Publication Date: 09-2017
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures & Conflits
  • Institution: Cultures & Conflits
  • Abstract: In the 1970s, French immigration policy was reoriented with the tightening of entry and residency conditions. During that same decade, parallel to actions led by activists of the Movement of Arab Workers (Mouvement des Travailleurs Arabes), Algerian authorities regularly politicized assaults against their citizens on French territory. At a time when the number of Algerian migrants authorized to enter French territory was a subject of sustained debate, finger-pointing racism was used to exert pressure on the French government. This article highlights the discursive practices and operations through which French officials of the Ministry of the Interior tried to demonstrate that such acts of violence were not due to racism. Contrarily, French officials argued that attacks were the result of cohabitation difficulties provoked by the moral traditions and lifestyles of the supposed “North African” culture.
  • Topic: Crime, Migration, Race, History, Border Control, Violence
  • Political Geography: Europe, France
  • Author: Jérémie Gauthier
  • Publication Date: 09-2017
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures & Conflits
  • Institution: Cultures & Conflits
  • Abstract: Based on ethnographic fieldwork conducted in Berlin police precincts, this article focuses on the so-called “intercultural prevention” policy implemented in Berlin since the early 2000s. The author analyzes how police work is informed by a culturalist framework, particularly regarding Muslim communities. The article shows how the link between prevention strategies and the culturalist approach to the treatment of minorities has broadened the police mandate, making police work closer to social work. Yet, this culturalist framework has ambivalent effects: on the one hand, it limits the effects of individual stereotyping during police interventions; on the other hand, it produces forms of reification of groups labeled as “cultural minorities.”
  • Topic: Sociology, Minorities, Ethnography, Police
  • Political Geography: Europe, France, Germany
  • Author: Christian Olsson
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures & Conflits
  • Institution: Cultures & Conflits
  • Abstract: « Chaque fois que les incidents de guerre obligent l'un de nos officiers à agir contre un village [...], il ne doit pas perdre de vue que son premier soin, la soumission des habitants obtenue, sera de reconstruire le village, d'y créer un marché, d'y établir une école. C'est de l'action de la politique et de la force que doit résulter la pacification du pays et l'organisation à lui donner plus tard ». Général Gallieni, instructions fondamentales du 22 mai 1898 à Madagascar.
  • Political Geography: France, Tamil Nadu
  • Author: Mathieu Rigouste
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures & Conflits
  • Institution: Cultures & Conflits
  • Abstract: Faire la généalogie des figures de l'ennemi intérieur dans la pensée militaire française permet de montrer comment la pensée sécuritaire a été alimentée à partir de la reformulation d'un certain nombre de dispositifs de contrôle conçus pour, par et au travers de la guerre coloniale. En analysant la manière dont les courants dominants de la pensée militaire française ont conçu le contrôle de l'immigration, nous avons observé la reconstruction d'un ennemi intérieur socio-ethnique, la régénération puis la généralisation dans le temps et dans l'espace, à travers le modèle sécuritaire, d'une technologie conçue pour le contrôle exceptionnel de populations infériorisées : la lutte contre-subversive.
  • Topic: Security
  • Political Geography: France
  • Author: Emmanuel-Pierre Guittet, Amandine Sherrer
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures & Conflits
  • Institution: Cultures & Conflits
  • Abstract: Si on ne compte plus les ouvrages proposant en langue française des « introductions » aux relations internationales ou encore des « dictionnaires » éponymes, aucun ouvrage–à de rares exceptions près–n'avait alors jusqu'ici traité exclusivement, en français, des développements théoriques de la discipline des relations internationales. Pourtant, de tels réflexions et débats ont fait l'objet d'une production livresque qui a connu un essor considérable ces cinquante dernières années dans le milieu académique anglophone. Une des raisons manifestes de ce quasi-silence éditorial, particulièrement en France, réside sans nul doute dans la structuration même du champ universitaire français qui peine à accorder aux relations internationales un statut de discipline à part entière. Il existe certes une tradition d'histoire des relations internationales, comme il existe un grand nombre d'ouvrages sur le droit international (public ou privé) et un intérêt clair–et non des moindres–des sciences politiques pour les cadres, les actions et les acteurs de la scène internationale. Cependant, il faut bien reconnaître ici que les relations internationales n'ont été le plus souvent traitées que comme des excroissances de ces disciplines maîtresses que sont l'histoire, le droit et les sciences politiques . Le fait de parler de théorie des relations internationales a souvent suscité des moqueries ou, tout du moins, des interrogations et une forme de scepticisme partagée par les tenants de la vieille garde du monde académique. Il y a là un paradoxe, en tous les cas pour la science politique, à la vue de sa propre histoire d'émancipation académique envers le droit. Plus généralement, il y a là une incompréhension envers une discipline des relations internationales qui, vieille de cinquante ans, afficherait des prétentions théoriques et un langage jargonnant. Les relations internationales sont en effet le plus souvent présentées sous des formes thématiques (équilibre des puissances, sécurité internationale, etc.) et sectorielles (économie internationale, politique étrangère, etc.), mais plus rarement sous l'angle de leurs théorisations. Produire un livre de théories propres aux relations internationales en langue française relèverait-il ainsi de la provocation ou de la mystification ? Il existe pourtant un vide en la matière quand on considère le nombre incalculable de manuels de théories des relations internationales publiés chaque année en langue anglaise, qui montrent une vitalité intellectuelle indéniable et une préoccupation complexe mais cohérente pour se donner les moyens de penser l'international, ses situations, ses acteurs et les facteurs endogènes et exogènes de leurs actions et/ou de leurs inactions.
  • Political Geography: France
  • Author: Sylvain Laurens
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures & Conflits
  • Institution: Cultures & Conflits
  • Abstract: L'administration de l'immigration repose en France sur un mode de légitimation fondé sur la notion de «souveraineté» et sur la distinction entre nationaux et étrangers. Elle est le produit d'une longue histoire de surveillance despopulations étrangères sur le sol national. Historiquement, l'étranger est celuiqui est exclu de la citoyenneté, soupçonné de ne pas faire preuve de «loyalisme». L'Etat, par la mise en place progressive de techniques d'identification,a cherché à contrôler ses déplacements d'abord à des fins politiques, puis pourdistinguer la main-d'ouvre nationale de la main-d'ouvre étrangère sur le marché du travail (surtout à compter des premières grandes crises économiques de lafin du XIXesiècle et l'instauration du code de la nationalité en1889). Ce modede domination bureaucratique repose sur un lexique singulier lié notamment àl'enracinement de la IIIeRépublique et à l'émergence d'un groupe de fonctionnaires spécialisés. L'administration coloniale repose, elle, sur un mode de légitimation fondé historiquement sur l'idée de «mission civilisatrice»: certains indigènes peuvent être des «nationaux», mais ils sont exclus des droits politiques,«la négation de ces droits étant la condition de leur infériorisation sociale».
  • Political Geography: France
  • Author: Raphaël Canet
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures & Conflits
  • Institution: Cultures & Conflits
  • Abstract: « Ce cycle global de luttes se développe sous la forme d'un réseau réparti. Chaque lutte locale fonctionne sous le modèle d'un point nodal qui communique avec tous les autres sans passer par un centre ou un axe de direction. Chaque lutte reste donc singulière et liée à des conditions locales, tout en étant immergée dans un réseau commun. Ce type d'organisation est ce qui se rapproche le plus d'une expression politique achevée du concept de multitude. »
  • Political Geography: France
  • Author: Timothy Peace
  • Publication Date: 04-2014
  • Content Type: Journal Article
  • Journal: Cultures & Conflits
  • Institution: Cultures & Conflits
  • Abstract: Depuis 2001, en France comme en Grande-Bretagne, les « musulmans » et les associations qui les représentent ont été amenés à participer à plusieurs occasions au mouvement altermondialiste. On a notamment pu le constater lors des Forum sociaux européens (FSE) qui se sont tenus dans les capitales de ces deux pays. Cet engagement s'étant récemment affaibli, il est possible d'y voir un cas d'« altermondialisme oublié ». On a souvent pointé ces pays en raison de leur attitude divergente vis-à-vis de leurs minorités respectives et sur la place qu'y occupe la religion dans la sphère publique. Ces deux cas offrent donc aux chercheurs l'opportunité d'étudier comment ces différentes conceptions affectent les mouvements sociaux et leurs participants. Nous souhaitons montrer dans cet article que l'élément le plus notable de cette mobilisation musulmane est l'impact de celle-ci sur des mouvements altermondialistes euxmêmes et la manière dont elle a remis en question leur propre représentation de mouvements ouverts et « tolérants ». De nombreux spécialistes des mouvements sociauxont remarqué le fait que les acteurs de ces mouvements doivent souvent faire face à des dilemmes causés par le poids des identités religieuses et la difficulté de faire coexister celles-ci avec d'autres critères d'identification . Cet article cherche à mettre ces difficultés en avant, ainsi que les limites de la supposée « tolérance » des acteurs « traditionnels » de l'altermondialisme, confrontés à la participation des musulmans. Les FSE servent de lieu de rencontre et de discussion pour une myriade de groupes se réclamant de la mouvance altermondialiste. Cependant, l'événement en lui-même consiste à la fois en un forum officiel et en un « espace alternatif / autonome » agissant comme un événement annexe, composé de tous les groupes qui rejettent le processus officiel d'organisation. A l'intérieur du mouvement lui-même, on fait souvent référence à ce clivage en usant de l'expression « horizontaux contre verticaux », chacun des groupes ayant des conceptions opposées de la politique, des enjeux du FSE et du mouvement en general . Nous étudierons ici uniquement les forums officiels - en particulier ceux qui se sont tenus en région parisienne en 2003 et à Londres en 2004 - et nous ne traiterons donc que des acteurs « verticaux ».
  • Topic: War
  • Political Geography: Afghanistan, France